Danse apparue au début du XIXe siècle dans les guinguettes et les bals parisisens, sous le nom de
“La Chahut“, le Cancan fut, à l'époque, l'expression
d'une critique sociale à résonnance politique.

Issu de la rue, le Cancan symbolise une certaine lutte contre l'autorité : une sorte de révolte et de provocation.

Dès 1865, les directeurs des bals parisiens exploitent ce phénomène social.

  1. Et c'est ainsi que le Cancan devient
    un
    “spectacle“.
  1. Le peintre Henri de Toulouse-Lautrec l'immortalise à travers ses tableaux et affiches du “Moulin-Rouge“.
Le Cancan gagne ses lettres de noblesse avec la représentation des célèbres danseuses du “Quadrille Naturaliste“.


  1. Surnommées La Goulue, Jane Avril, Nini Patte-en-l'air, la Môme Fromage, ces danseuses enflammèrent les soirées parisiennes.
Le célèbre danseur
Valentin le Désossé


Danse de mouvement, de vitesse et de couleurs,
le Cancan est un formidable élan de gaîté et
de folie communicative et soulève encore et toujours l'enthousiasme des spectateurs à travers le monde.



Vive le Cancan !